Compta Paris

Devenez un pro du prélèvement à la source pour éviter les mauvaises surprises

Anticipez dès à présent le montant que votre collecteur d’impôts ponctionnera de vos revenus à partir de janvier 2019. Rappelons que le prélèvement à la source ou PAS entre bel et bien en vigueur dès début 2019, dont le montant est fonction du taux choisi par le contribuable. Pour cela, il est important de simuler cette retenue à la source afin d’éviter les mauvaises surprises. Il est tout aussi judicieux de s’informer sur le taux à la source qui convient le plus à sa situation professionnelle ou familiale.

La simulation de l’impôt : par où commencer ?

Pas de panique : simuler son impôt devient désormais un jeu d’enfant grâce au simulateur dédié à cet effet. Celui-ci est un calculateur qui invite l’utilisateur à introduire les informations personnalisées sur le formulaire proposé. Il s’agit d’un formulaire disponible en ligne, qui est toutefois anonyme et qui ne conserve aucune donnée après usage.

Le montant de l’impôt en question sera calculé automatiquement par cet outil, qui va alors collecter les principales informations au fur et à mesure de la navigation sur l’outil. Ce sont les informations sur la situation familiale du contribuable et le montant des revenus du foyer fiscal. Des déductions seront opérées à partir de certaines charges et frais. Par exemple si le contribuable emploie du personnel à domicile (jardinier, femme de ménage, assistante maternelle). Les versements réalisés dans un PERP, les travaux sur la résidence principale sont aussi déductibles, de même que les dons auprès d’organismes agréés.

Si le contribuable perçoit d’autres sources de revenus, celles-ci doivent être mentionnées dans le formulaire du simulateur. Ces revenus peuvent être issus de divers produits d’investissement :

  • l’immobilier locatif (des revenus fonciers dans la location nue et des bénéfices industriels et commerciaux dans la location meublée)
  • les produits d’investissements immobiliers donnant lieu à des réductions d’impôts : Censi-Bouvard, Pinel, déficit foncier, Malraux, etc.
  • certains fonds d’investissement financiers

Ce sera donc les montants mensuels qui seront inscrits sur le formulaire dans la mesure où la ponction de l’impôt se fera tous les mois. C’est là en effet l’avantage de l’outil : simuler autant de fois, en fonction de la situation mensuelle du contribuable. Cette dernière peut changer à tout moment : hausse ou baisse du montant des revenus, changement de situation matrimoniale, arrivée d’un nouvel enfant, etc.

Le choix du taux à la source

Le taux à la source est celui que l’administration fiscale transmet au collecteur d’impôt afin qu’il puisse calculer le montant à prélever des revenus imposables. Comme cité en introduction, le contribuable a le choix entre plusieurs taux :

  • le taux personnalisé : l’administration fiscale applique ce taux si le contribuable n’émet aucune demande de modification de celui-ci. Il est calculé à partir des déclarations antérieures.
  • le taux neutre : c’est un taux qui permet au contribuable de ne pas révéler à son collecteur d’impôt, en l’occurrence l’employeur, le montant des revenus que le contribuable gagne à part son salaire, ou encore le montant des revenus de son conjoint s’il est marié.
  • le taux individualisé : ce taux s’adresse particulièrement aux couples souhaitant répartir de manière équitable le montant de l’impôt à payer. Ceci en tenant compte du montant des revenus de chacun.

Pour en savoir davantage sur les taux à la source, rendez-vous avec les professionnels de l’impôt et de la défiscalisation sur defiscalisezmoi.com. Un simulateur est également proposé au contribuable afin de l’aider à anticiper le montant qui sera déduit de ses revenus par le collecteur : à noter que son utilisation est totalement gratuite. Toutefois, il ne remplace aucune déclaration officielle.

Laissez votre commentaire à propos de cet article